Mauritanie: le tout sécuritaire à la primature

Mauritanie: le tout sécuritaire à la primature

44
0
PARTAGER

Le Premier ministre mauritanien a détaillé le contenu d’un programme de renforcement de l’armée et de la sécurité aux frontières pour les cinq années à venir.

 

La sécurité sera la priorité absolue de la Mauritanie au cours des cinq prochaines années, a annoncé, le 5 janvier 2015, le Premier ministre Yahya Ould Hademine. Dans un discours de politique générale prononcé devant l’assemblée nationale, il a également promis de doter l’armée de plus de moyens humains et logistiques pour lui permettre d’atteindre ses objectifs.

“Le gouvernement, conscient de l’interdépendance entre la sécurité et le développement, continuera à prendre en charge, avec détermination, efficacité et responsabilité, le défi sécuritaire dans ses différentes dimensions nationales et transfrontalières”, a indiqué Ould Hademine.

L’armée et les forces chargées de la sécurité disposeront de toutes “les conditions requises pour préserver notre intégrité territoriale, veiller à la sécurité des citoyens et de leurs biens, et juguler les menaces sécuritaires de tout genre”, a-t-il ajouté.

“Par ailleurs, la maîtrise du flux migratoire dans notre pays sera améliorée par l’installation du système “Mauritanie Oubour” au niveau de tous les postes frontaliers”, a poursuivi le chef du gouvernement. Un système de visas biométriques sera installé dans l’ensemble des représentations diplomatiques et consulaires, a-t-il précisé.

Il a également promis “la mise en place d’un système informatique sécurisé couvrant toutes les moughataas”.

Le gouvernement procédera aussi à la généralisation et au renforcement de l’efficacité des services de la protection civile, par la mise en place de centres de secours dans les grandes villes, la construction et l’équipement d’infrastructures de protection civile et la mise en place d’un centre de veille et de conduite de crises, a indiqué le Premier ministre.

Selon l’analyste Daha Ould Sidi Ali, ” Le gouvernement mauritanien a beaucoup investi dans l’armée au cours des cinq dernières années”.

“Ces gros investissements ont permis d’équiper les troupes engagées sur le front de la lutte contre le terrorisme”, explique-t-il à Magharebia. “On a même assisté à la création d’une aviation qui jusque là n’existait pas”.

Et d’ajouter : “Le gouvernement est obligé de redoubler d’efforts, car la menace est toujours là et elle s’aggrave même jour après jour. Par ailleurs, l’armée mauritanienne a conquis une place importante chez les partenaires aussi bien régionaux qu’occidentaux ; et cette place, il faudra payer le prix pour la préserver”, souligne cet analyste.

Abdou Ould Mohamed, autre expert des questions de sécurité, salue l’initiative prise par le Premier ministre.

“L’appui à l’armée est une nécessité absolue à l’heure actuelle, car il faut renforcer ses capacités opérationnelles, surtout celles de l’armée de l’air, pour qu’elle puisse assurer efficacement la défense des vastes espaces terrestres et maritimes et lutter contre la contrebande qui se développe malgré tout”, explique-t-il.

“Face aux énormes défis sécuritaires auxquels est confronté le pays, le gouvernement mauritanien a opté pour une modernisation à outrance de son armée. De bons résultats ont été réalisés. Il y a eu la création des GSI (Groupes spéciaux d’intervention), des brigades mobiles formées à la lutte contre le terrorisme”, ajoute-t-il.

Il souligne par ailleurs que “l’acquisition d’avions adaptés avec l’aide de partenaires occidentaux a permis à l’armée de l’air mauritanienne de développer ses capacités opérationnelles et de jouer un rôle de premier plan dans la surveillance et la sécurisation des frontières du pays.”

 

Bakari Guèye à Nouakchott pour Magharebia

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE