Mauritanie/Environnement : PIZZORNO réclame une dette de 13 millions de dollars

Mauritanie/Environnement : PIZZORNO réclame une dette de 13 millions de dollars

34
0
PARTAGER

La Société DRAGUI Transport Mauritanie (une filiale du groupe français
PIZZORNO), qui assure le ramassage des ordures à Nouakchott depuis 7
ans, réclame aux autorités mauritaniennes une dette de 4,280 milliards
d’ouguiyas (soit environ 13 millions de dollars us).
Cette enveloppe est constituée par une accumulation d’impayés qui
résulte  « d’une convention de révision des prix et les intérêts
moratoires non payés depuis 2008, conformément à l’application des
contrats objets de l’exécution de la mission de PIZZORNO, explique
l’entreprise ».
Toutes les tentatives de règlement de cette question auprès des
autorités sont infructueuses, à l’image d’une correspondance à
l’intention du Directeur Général de l’Agence  de Développement Urbain
(ADU) « sollicitant le règlement de 50% du montant du afin de
permettre à la société d’acquérir un certain nombre de matériel
roulant pour remplacer un parc vieux de 7 années, en date du 27
octobre 2013 » selon l’entreprise.
Un autre courrier dans le même sens a été  également adressé au
premier Ministre mauritanien le 14 avril dernier.
Face à cette situation, la société annonce un arrêt total de ses
activités à compter du vendredi 23 mai 2014 et la mise chômage
technique de 1200 travailleurs.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE